vendredi 6 octobre 2017

Un clafoutis aux tomates cerises

Cette lecture est un grand moment de  bonheur !
Jeanne décide de tenir son journal intime, bien sur, elle n'est plus une jeune fille pour cela, puisqu'elle a 90 ans.
Mais malgré les années, c'est une femme active : veuve depuis quelques années, elle habite toujours sa maison aux milieu des prairies dans les environs de La Palice dans l'Allier, elle entretien son jardin, aime prendre son café installée au soleil avant de croquer un carré de chocolat, fait les mots croisés de Madame Figaro et se rend en voiture chez ses amies proches avec lesquelles elle joue au bridge en sirotant un petit vin blanc, ceci après la messe.
Nous découvrons sa vie  antérieure au fil des pages, son mariage avec René, son départ de Paris pour s'installer dans l'Allier, la naissance de ses 2 enfants, puis le plaisir de cuisiner lorsque pour les fêtes ou les vacances, elle reçoit enfants petits et grands. En ce qui concerne les petits enfants pas trop longtemps tout de même, car ils sont fatigants avec leurs téléphones, car Jeanne ne comprend rien à ces nouvelles techniques !
Ainsi les saisons se succèdent, "encore combien de Noëls" se demande Jeanne ? Car la mort rôde autour d'elle, et Alzheimer s'installe chez des amies. L'inquiétude rend parfois sa vie quotidienne mélancolique.
Cette description sur une  dame d'un grand âge, qui se trouve aux extrêmes d'une cougar en mini ou d'un  vieillard chevrotant nous réconforte sur les années qui passent. Bien que ce livre soit gai, tendre, drôle, plein d'humour, il n'en reste pas moins qu'il se situe dans une période passée où la vie était plus douce, sans l'angoisse actuelle que nous subissons et les problèmes de religion que nous rencontrons au quotidien.
Toutefois, nous passons un fort plaisant moment avec cette charmante Jeanne.

2 commentaires:

  1. Jeanne a 90 ans, vit chez elle, a des copines avec qui elle joue au bridge, est croyante et conduit encore. Elle a encore bon pied, bon oeil, sa porte est grande ouverte, sa vie est rythmée par les plaisirs du quotidien et pourtant la mort rôde. Un ôde au grand âge, un roman exquis, à partager comme un bon clafoutis. Le cycle des saisons comme métaphore du cycle de la vie.
    Un délice de lecture, une madeleine de Proust.
    Chantal

    RépondreSupprimer
  2. splendide livre qui montre bien qu'une histoire extraordinaire et rocambolesque n'est pas toujours nécessaire pour peupler nos insomnies...!!!..C'est toute la magie d'un bon livre.
    Bref cette histoire toute simple m'a enthousiasmée..je la recommande vivement
    Une léchouille Dorimène..
    Christiane

    RépondreSupprimer